La vélocité, qui correspond à la capacité à tourner les jambes à une cadence de pédalage élevée, constitue la base du cyclisme.

Publié le par ec-pays-de-paimpol

La vélocité constitue la base du cyclisme. C'est ainsi que cette qualité est privilégiée chez les débutants et chez les enfants. La vélocité correspond à la capacité à tourner les jambes à une cadence de pédalage élevée, tout en restant efficace. Elle englobe d'autres paramètres :

• la fluidité dans le pédalage : un cycliste véloce n'aura pas d'à-coups dans son cycle de pédalage
• la coordination et donc l'efficacité dans le pédalage
• l'économie de mouvement car une bonne vélocité permet de limiter la fatigue musculaire (moins de déperdition de puissance et donc d'énergie)

Pour travailler la vélocité, on conseillait avant les années 2000 le pignon fixe. Si certains utilisent encore cette méthode aujourd'hui on peut travailler efficacement la vélocité avec un vélo équipé d'un dérailleur. Il suffit de trouver un terrain plat, d'éviter le vent défavorable, et d'adopter une cadence de pédalage d'environ 100tpm (tours de pédale par minute). Bien entendu, un capteur de cadence va s'avérer nécessaire pour surveiller votre cadence de pédalage.

Sur la base d'un effort à une cadence de 100tpm, vous allez augmenter la difficulté progressivement au fil des séances. D'une part en augmentant les durées d'effort (séries de 3, 5, 7, 10 minutes), d'autre part en augmentant les cadences de pédalage pour tendre progressivement vers 105, puis 110, puis 115tpm.

Attention toutefois au développement trop exclusif de la vélocité. Si vous travaillez trop cette qualité, au détriment de la force et de l'intensité vous risquez de connaître un "effet diesel" qui se caractérise notamment par des difficultés à emmener du braquet, à changer de rythme, et à soutenir un rythme élevé.

Le travail de vélocité doit donc trouver un équilibre avec le travail de force (évolution à des cadences de pédalage inférieures à 60tpm). La vélocité constitue la base du cyclisme. Avant d'être capable de tourner les jambes avec de gros développements il faut déjà être efficace en tournant les jambes avec de petits développements.

Ceci dit, cette qualité est insuffisante à elle seule pour être performante. L'entraînement doit toujours reposer sur des équilibres et ne jamais céder à la tentation du développement exclusif d'une seule qualité, quelqu'elle soit (vélocité, force, endurance, résistance, PMA).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David 05/06/2014 16:59

Tout est dit!!!!!!!!!!